Mohani – Corps Saints – Avignon

Audiovisuel / Motion Design

Pitch

Une femme rentre chez elle et découvre que sa femme l’a quitté. Elle choisit de tout plaquer pour passer à autre chose et se ressaisir.

Synopsis

Il fait nuit, dans une rue d’un lotissement, une femme arrive devant une maison, ouvre la porte et rentre; elle ferme la porte, pose sa sacoche et entre dans une grande pièce. Sur une table, un vase et une valise sont posés, une lettre se tient sur la valise. Elle s’en approche, hésite un peu avant de prendre la lettre. Après s’être assise sur une chaise, elle l’ouvre et la parcourt rapidement, puis se lève et quitte la pièce, la lettre à la main. Après, elle entre dans la chambre, se laisse tomber sur le lit, le regard dans le vide. Son regard finit par se fermer.

Début du noir et blanc

On voit les fleurs fanées, puis la femme qui ré-ouvre ses yeux; il fait jour. La femme est dans la chambre, se lève et retourne dans la pièce prendre la valise. Ensuite, elle quitte la maison, rejoint la rue et monte dans un bus. Elle est immobile, paraît absente; elle se lève et descend au prochain arrêt.

Elle se met à marcher, sans but, ignore le monde qui l’entoure.

Ces scènes sont entrecoupées avec des apparitions de Pierre en studio, qui interprète la musique, et des plans de coupes de l’environnement et des actions de la femme. Les plans n’ont pas d’objectif, ils montrent le cheminement de la femme depuis la tristesse, la mélancolie vers la plénitude et le renouveau.

Lors de sa déambulation, la journée passe. Elle entre dans un parc, s’allonge et ferme les yeux.

Fin du noir et blanc

Elle se réveille dans la même pièce qu’au début. On voit que les fleurs sont comme au début, fraîches et belles. Elle sort sans prendre la valise et prend un bus, effectue à nouveau le même trajet mais en regardant ses souvenirs, en faisant face. Cette femme semble accepter son vécu, et s’éloigne au loin sur une route.

Projet réalisé en mars 2019 avec mon équipe composée de Yoann Donkerque (éclairagiste), Martin Beaumont (réalisateur) et Emma Michel (Scripte)

elementum Lorem efficitur. massa non id libero. luctus Aenean nunc commodo